Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mchatrois

  • mchatrois
  • Simplement femme, aimant la poésie et surtout les poètes maudits...
Il était inévitable que je tombe dans la soupe à Ferré-- Depuis je m'y noie
  • Simplement femme, aimant la poésie et surtout les poètes maudits... Il était inévitable que je tombe dans la soupe à Ferré-- Depuis je m'y noie

Recherche

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 17:10

Léo Ferré aurait eu 100 ans cette année.

 Né le 24 aout 1926 -  Décédé  le 14 Juillet 1973 

- Cette année 2016  :ATTENTAT SUR LA PROMENADE DE NICE

Sûr qu'il aurait gueulé Léo !!

Deux mois ont passés, Nice reste blessée pour de nombreuses années. Je partage le chagrin des niçois.

Touchée par l'horreur de cet attentat ...

Je n'ai plus pensé à  Léo ce 14 juillet 1973 - date de son départ.

    - Avant de reprendre le blog de Claire et  "MA DRÔLE DE VIE"  J'ouvre une parenthèse sur ce que j'ai trouvé sur le NET en hommage à Léo Ferré.

... Je lui dois bien cela après ce long abandont du blog METAMEC.

     Une pensée amicale à tout les amis de ce blog: Hélène, Thierry, Béguy, Pasquale , Mes deux Momo : Galley et Lopez  et quelques autres.

Une pensée personnelle pour Monique Lopez qui m'avait envoyé un livre dont je reprend la lecture ce jour:

- "LES ORAGES LIBERTAIRES Politique de Léo Ferré"

    Ecrit par Max Leroy.

 

Merci à CIGARRA LIBERTARIA  TV - Pour ce meddley Léo Ferré

Et bon visionnages de ces deux vidéos.

 

- Momo de Marseille, si tu me lis... Je t'embrasse  bien fort.

-  Moi, Momo de Nice  ;-)

 Et maintenant place aux vidéos trouvées sur le NET en  hommage : A NOTRE AMI LEO FERRE 

                   -  Adias Léo dans 10.000 ans !! MJ.

 

Published by mchatrois
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 12:05

Encore un cadeau de l'ami Bégui: Merci.

Je suis un peu contre les reprise des chants de Léo, chantés par les femmes... Mais cette version est très, très jolie Merci.

PS:  ​Y 'A QU'A DEMANDER... J'EXECUTE      

Published by mchatrois - dans vidéos
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 14:08

- Pour l'ami Bégui qui me fait toujours part de ses "découvertes".

- Pour l'ami Marco et sa présence fidèle

   Enfin pour tous les amis de Léo, je me devais de reprendre ce blog à l'occasion de ce centenaire...  Nous commencerons donc par la découverte de Bégui .

Une vidéo de Léo en duo avec Richard Marsan.

 

                        NI DIEU NI MAITRE ... NI FRIC.

             Autre bonne nouvelle: Un livre de  Pascal Boniface

          

                   -   LEO FERRE TOUJOURS VIVANT -

 

    De cela on s'en doutait un peu, puisque il nous a donné rendez-vous dans 10 000 ans donc il nous reste plus que 17.884 ans si on déduit ce dernier centenaire de Léo. C'est jouable !!   

    Mais au regard de la triste réalité de ces dernières années...

    - " ILS "  vont bien arriver à la faire sauter... Notre planète.

    Donc dans 17.884 ans nous nous retrouverons "ailleurs" avec Léo, et Johnny, et Bowie, et Bécaud, et Delpech, et Ferrat, Aznavour ... pour ne citer que les quelques  artistes que moi, Monique... J'aime... Beaucoup d'autres aussi.

    En fait j'ai toujours été une fan des variétés, musiques et chansons.
1926 - 2016  Léo Ferré 100 ans déjà

     Pascal Boniface Directeur de IRS de Paris écrit: Le 24 aout 2016, on fêtera les 100 ans de la naissance de Léo Ferré. Depuis sa disparition, le 14 juillet 1993, et même avant, nombreux sont les auteurs qui se sont penchés sur l'oeuvre du poète anarchiste.

    A 15 ans, P. Boniface découvre le double album "Bobino 1969" - " La face B du second disque a provoqué chez moi un séisme dont je ressent aujourd'hui encore les répliques" écrit-il dans l'avant propos du livre. "La biographie qu'a écrite R. Belleret étant indépassable, je me devais d'être original"  .... - Assez logiquement, il choisit d'aborder  Ferré sous l'angle politique. Même si la trajectoire personnelle de Ferré est également traitée, "de façon ramassée", car impossible d'en comprendre certaines étapes de la vie de l'artiste français sans la recontextualiser.    
    Adolescent contestataire, P. Boniface est subjugué par Léo Ferré , "qui vient rompre les convenances, qui chante la liberté, personnelle, sexuelle, politique, faite de révolte et de refus d'autorité".
    A la question: Quant vous intitulez: Léo Ferré " toujours vivant" à quoi faites vous référence ?
    Réponse de P. Boniface: L'idée c'était de montrer que même s'il est relativement moins présent auprès des nouvelles générations (moins de 40 ans) son oeuvre et son personnage sont toujours là.
 
   Si Léo Ferré était aujourd'hui, de ce monde, il serait certainement l'idole de "NUIT DEBOUT"
 
**********************************************
                                          
PSSIT... Je vous ai recopié  au clavier ce que j'ai trouvé sur l'ami Google, car "copier-coller" est impossible sur Over blog ??
- Des fois oui  - des fois non?? Très difficile à gèrer l'Over!!
en plus de sa tonne de publicité
 
Mais bon... Il faudra acheter le livre pour connaître la suite...
 
Par contre j'ai le livre (très rare aussi)  " DIS DONC FERRE "
 
Ecrit par Françoise Travelet : Une biographie de Léo écrite avec Léo.  Je pensais que à l'occasion de cette année, vous en transmettre quelques passages seraient interessant pour qui n'a pas lu ce livre,  pratiquement introuvable.
- Mais...Que moi j'ai trouvée... (Toujours guidée par Léo)  à Mabillon dans une petite librairie. Le brave libraire me dit:
- " Attendez cinq minutes je vais voir dans ma cave... Et il remonte avec le livre !! Si ce n'est pas de la chance çà !! 
Published by mchatrois - dans Actualité Ferré
commenter cet article
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 06:22

CLIN D'OEIL  à Léo - Trouvé sur Arte       AVEC LE TEMPS

Interprété par  les Gipsy del mundo et Gipsy Kings

à  l'enterrement de Manitas de Plata.

Très émouvant la voix et  le son des guitares.

​Frissons garantis !   MJ.

Published by mchatrois - dans Videos
commenter cet article
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 17:27

Cette video est une découverte de l'ami Begui.... Léo se confie au sujet des filles de joie auxquelles il se compare puisqu'il qu'il se vend lui aussi en quelques sorte

Quelques autres souvenir...

Merci l'ami. Je ne peux en dire plus car j'ai très peu de son sur mon nouveau PC.

Published by mchatrois
commenter cet article
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 08:37

L'Ami Bégui m'ayant rappelé la chanson d'Obispo "La voix Ferré je vous dépose une vidéo que je trouve magnifique, mise en image par Gigi Nicoulaud dont j'irais revoir les vidéos

Cette "gigi" doit beaucoup aimer Léo. Merci à Gigi

Et surtout merci aux amis fidèles de Léo Ferré... qui déboulent sur ce blog.

Les statistiques m'indiquent une cinquantaine de visionnages pour décembre. Merci

Pour cette fin d'année 2015 je vous présente

MES MEILLEURS VOEUX, BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016.

 

Published by mchatrois - dans video
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 16:26

      A Marco, Thiérry, Hélène, Danielle, Pasqualinette et Momo de Marseille, à Mathias et quelques autres.

     QUI, je l'espère,  font de temps en temps, un p'tit tour dans ce blog  qui s'essoufle "avec le temps" mais  qui n'en finit pas  de vivre ...

    A l'ami Bégui qui nous offre cette VDO prise à  "Peille" A.M dixit... Léo  sur scène à la fin de cette chanson. 

    Peille un petit village qui n'oublie pas la présence de Léo et de Marie  avant ce putain de juillet 1993... 

... Aux statistiques qui gentiment sont toujours actives, me prouvant que Léo Ferré est toujours "recherché" sur la toile.

... A tout ceux et celles qui aiment le Poète chanteur, compositeur, grand musicien.  

 

   Une interprétation féminine des chansons de Léo... Léo  qui aimait les femmes n'aurait pas été déçu  de  l'interprétation de Natasha  BEZRICHE qui chante sur cette vidéo quelques "Inchantées" de Ferré... Léo est toujours là et pour longtemps... Bonne écoute Amicalement. MJ.

Peille: Inauguration de l'espace Ferré Juillet 2010.

http://www.nice.maville.com/actu/actudet_--L-espace-Leo-Ferre-inaugure-_loc-1450919_actu.Htm  

 

 

J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE
J' M' APPELLE LA LUNE

                 Peille, c’est extra !

Léo Ferré était dans son élément dans cette commune historiquement rebelle, dont les habitants furent excommuniés deux fois pour avoir refusé de payer des taxes à l’évêque de Nice ! Chapelle, église, moulin à huile son autant de traces du passé de ce village né au XIème siècle. Du bruissement des fontaines aux biscuits à la lavande de la boulangère, ce bourg respire la joie de vivre. Et pour les amateurs d’exploits sportifs, il est possible d’y emprunter une Via Ferrata, ou de gravir à vélo le redoutable col de la Madone.

Published by mchatrois
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 16:25
A PEILLE 2015 - HOMMAGE A FERRE

Comme chaques  14 juillet, dâte du grand départ de Léo... (1993)

L'ami Bégui c'est rendu dans le joli petit village de Peille, village cher au coeur de Léo et Marie. Chaques années des chanteurs nous chantent les belles poésies de Ferré. Cette année une nouveauté!

C'est une chanteuse qui honore le poète. Une belle interprétation dont je vous dépose la vidéo. Léo aimait LA femme et chanter l'amour. Aussi il devait savoir que quelques unes de ses mélodies seraient  "justement" choisies par des interprètre féminines... Léo le malin !!

J'en profite donc pour vous citer quelques interprétations au fils du temps,  trouvées sur l'ami Google. 

 1948 -  Edith Piaf : Les amants de Paris.                                                            1953 -  Michèle Arnaud : les cloches de Notre Dame                                       1953 -  Catherine sauvage : Paris Canaille, La Fortune, La Poisse, Vingt Ans   1968 -  Barbara : La vie d'artiste.                                                                        1972 -  Dalida : Avec le temps  (Très émouvante au regard de sa vie)                 1972 -  Nicoletta: Dieu est Nègre.                                                                        1975 -  Pia Colombo : La Folie.

 Après 1993 mort de Léo :  1995 - Sylvie Vartan chante : La vie d'artiste

2014 -  ZAZ  pétillante  reprend : Paris Canaille  de façon très "canaille"

          A PEILLE ce 14 juillet 2015 c'est  Natasha BEZRICHE.                                       Une interprètation juste et personnelle que Léo aurait sûrement aimée.

Je vous souhaite une bonne écoute et...  Merci à l'ami Bégui qui me remet ce jour, le pied à l'étrier... du cheval de Léo.

Published by mchatrois - dans Hommage
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 10:10

J'ai choisis cette version INA de  "La  Mémoire et la mer"  pour son authenticité. MJ

MA MUSIQUE ME PREND COMME LA MER…

"La musique me prend comme la mer... Ca, c'est vraiment lui ! Et ça m'a fait plaisir qu'il ait pu écrire une poésie pareille, parce qu'il devait aimer la musique.

Lors de l'émission "C'est extra" -1991  Léo a dit:

 

    Léo -"A ce moment-là, les gens qui aimaient la musique comme Baudelaire, où écoutaient-ils de la musique ? Comment faisaient-ils ? Aujourd'hui, on est des princes de l'écoute. Lui, il allait où ? Quelle radio il allumait ? Qu'est-ce qu'il faisait Baudelaire  

... La musique, il l'inventait dans ses paroles, dans son style et dans ses alexandrins, et c'était ça la musique de Baudelaire. Il aurait voulu connaître la musique et je pense qu'il ne l'a pas connue très bien. Parce que les gens, qui à ce moment-là écoutaient de la musique... Les gens qui écoutaient Mozart ou Beethoven, avant Baudelaire, bien sûr, ils allaient dans des concerts organisés par des seigneurs. S'il n'y avait pas eu les seigneurs, on ne connaîtrait ni Mozart, ni Beethoven. Baudelaire a souffert beaucoup, je pense, et c'est tellement loin tout ça. On n'a pas connu. On sait des choses... Il a écrit des choses, mais il a sûrement souffert ! Et dans quelles conditions il a souffert ? Je ne sais pas, mais il avait cette re-viviscence de la poésie qu'il écrivait et ça, ça arrangeait tout chez lui, je crois.  Moi, je ne voudrais pas rentrer dans sa vie de souffrance, ça me ferait trop de peine. Alors, je ne pense jamais à ça. Les gens qui écrivent sur les poètes, qui ont vécu ci, qui ont vécu ça et qui ont fait ci, et qui ont fait ça....

    Un jour, j'ai lu un livre de Sartre sur Baudelaire, avec certaines vérités bien sûr, mais très méchant. C'était très méchant et il m'a convaincu un moment. Un moment, je ne pouvais plus voir Baudelaire, parce que Sartre disait que c'était ci, que c'était ça, et puis je suis revenu à mon amour de Baudelaire. Et je n'aime pas que Sartre ait parlé comme ça d'un tel poète.

    Baudelaire, c'est le style des génies... Ca ne peut pas s'expliquer. C'est vrai, on ne peut pas dire comment il a fait, comment il n'a pas fait... Il a fait ça ! Essaie de faire la même chose, avec ce que tu penses, toi, actuellement, de trucs... Tu n'y arrives pas, parce que tu n'as pas cette écriture, ce coeur dans la plume et dans l'encre où, de temps en temps, il plantait sûrement la plume dans le sang... Il écrivait en rouge. Mais ça, on n'a pas besoin de le savoir. C'est moi qui invente en ce moment. Mais peut-être que je n'invente pas tellement que ça. C'était peut-être vrai. Le style Baudelaire, c'est l'encre écrite, qui est le sang écrit."

Léo Ferré

Extrait de l'émission "C'est extra" -1991- Jean Chouquet

Published by mchatrois - dans Léo ferré
commenter cet article
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 06:58

IL FAUT GUEULER NON, NON MËME LORSQU'ON VOUS DEMANDE DE DIRE OUI .

Merci aux lecteurs d'avoir la patience d'avaler de force les PUBS  imposées

Chez Overblog c'est comme à la TV. original. Non ?  

Cet articles et les prochains ont pour but, non pas de " plagier" les écrits de ceux qui ont partagé la vie de l'artiste, le "comprendre" et surtout aimer Léo Ferré.                 Ici  je les remercie de leurs messages et je continue  humblement " le partage "  sur ce blog pour que se perpétue dans les futures générations l'oeuvre du chanteur. 

Immense poète et aussi musicien qu'était Léo Ferré....

Rendez-vous dans 10.000 ans Léo... La Musique dans la rue... elle y sera. MJ.

                                             ROBERT DE HORVILLE  écrivait...

 

LA CONCEPTION DE LA CREATION DE LEO FERRE

Léo Ferré est un homme de communication. Toute sa vie, il n'a cessé de lancer à la tête des gens des mots " Sans culotte/ Sans bande à cul ", comme il le dit dans Le chien, de faire des mots, des outils de provocation et de révolte.

Les mots, il savait les manier, en faire des armes de revendication. Ils étaient, pour lui, des instruments d'acceptation, mais aussi de refus. Maîtrisant parfaitement le langage, il en usait avec délectation, avec une sensualité qui provoquait l'adhésion et l'admiration, qui, jointe à la sensualité de sa voix et à l'ampleur de sa musique, véhiculait une intense émotion, conférait à ce qu'il exprimait une grande force de conviction, un élan irrésistible de persuasion.

Léo Ferré a consacré de nombreux textes à dire la puissance des mots. S'exprimant parfois en théoricien, il a produit de longs développements dans lesquels il fait part de sa conception de la littérature, il s'efforce de définir les différents usages qu'il convient de faire des mots. Ce type de réflexion jalonne sa carrière littéraire, constitue comme des repères qui permettent d'éclairer sa création. Après avoir, en 1956, dans Préface, livré sa vision de l'écriture, il revient à la charge, en 1962, dans Le Style, où il présente l'écriture comme une tension permanente, comme une invective, comme une grenade qu'il faut lancer dans la foule, pour provoquer sa réaction, pour l'amener à sortir de son apathie et de sa résignation.

Robert Horville.

Plus tard, en 1980, Léo Ferré donne La Violence et l'ennui, où s’établit une corrélation entre la révolte, l'amour et l'écriture, il réclame une expression, à la fois condensée et efficace, s'exclamant successivement :

" Je vous demande d'être brefs et couillosifs " " Je vous demande d'être brefs et cartésiens" Robert Horville

Published by mchatrois - dans Léo ferré
commenter cet article