Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mchatrois

  • mchatrois
  • Simplement femme, aimant la poésie et surtout les poètes maudits...
Il était inévitable que je tombe dans la soupe à Ferré-- Depuis je m'y noie
  • Simplement femme, aimant la poésie et surtout les poètes maudits... Il était inévitable que je tombe dans la soupe à Ferré-- Depuis je m'y noie

Recherche

27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 15:51

Il est six heures ici… et midi à New York (1979) Album 30 cm 33 tours

L.Ferre-Il-est-six-heures.jpgIl est six heures ici… et midi à New York
Des mots
Les musiciens
Ma vie est un slalom
Porno song
La nostalgie
Il est six heures ici… et midi à New York


Encore un incontournable de Léo Ferré.
Leo était un architecte, un magicien, un jongleur dont la matière première était les mots, qu'il savait conjuguer, combiner sans limites. Un grand poète.

  Au hasard: ce couplet où tout est dit sur nos premières amours

 

Ô la mer de mes cent mille ans
Je m´en souviens, j'avais dix piges
Et tu bandes ton arc pendant
Que ma liqueur d'alors se fige
Tu es ma glace et moi ton feu
Parmi les algues tu promènes
Cette déraison où je peux
M´embrumer les bronches à ta traîne
Et qu´ai-je donc à lyriser
Cette miction qui me lamente?
Dans ton lit, j´allais te braquer
Ta culotte sentait la menthe
Et je remontais jusqu´au bord
De ton goémon en soupente
Et mes yeux te prenaient alors
Ce blanc d´écume de l´attente

Pour voir ce long texte de Léo:  Clic  link

 

      Léo 1956 45a                 Leo35.jpg

 

Mise en page M. J 

 

Repost 0
Published by mchatrois - dans Poésies
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 11:05

ALORS VINT LE PRINTEMPS
Extrait de L'opéra du pauvre



Je voudrais que tout s'arrêtât là du temps compté des hommes
Je voudrais que cette vie s'en aille comme la mer s'en va la-bas
Sur les épaules dénudées de ces rochers en robe de soirée
Rien qu'un moment rien qu'un temps
Juste le temps de leur laver le sel
Et de leur prendre ces néons sur la place très haut
Ces néons de notre vie mécanique
A dix mille pour cent
Et a tout ce que tu peux inventer pour leur faire la main
Et leur couper les plombs
Et les mettre dans l'ombre de notre amour en cas de besoin

Je voudrais être l'évangile de la nuit et de l'ennui
En ces temps des pershings dans la province de Moscou
En ces temps des signaux je n'ai qu'a vous faire signe
Et vous n'en saurez rien car vous mourez des signes
En ces temps de mathématiques supérieures
Vous n'avez plus la mer
Vous n'avez plus les grands oiseaux
Vous n'avez plus les bonnes tempêtes
Qui mettaient de la musique dans les cheminées
Vous n'avez plus vos beaux amants qui inscrivaient l'amour
Dans les cris de la nuit

En ces temps de catalepsie vous ne avez plus cette parole

... La suite se trouve là :

http://www.frmusique.ru/texts/f/ferre_leo/alorsvintleprintemps.htm 

 

Trop beau ce poème, cette prose, on ne se lasse pas de la lire et alors une question se pose: Où ce génial Léo allait -il chercher toute  cette poésie Où ?

        - "La poésie n'est pas un ornement ; elle est un instrument »
        - "La poésie est un monde enfermé dans un homme ».
Citation de V. Hugo
 

 Je vous invite à voir ce lien, trouvé sur le Forum :http://vimeo.com/35104273 

Allez,  un petit cadeau, histoire de "frissonner" une fois de plus.

              

 

                          1993 - 2013  Tu connais ? Et l'an 10.000 !!

Repost 0
Published by mchatrois - dans Poésies
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 16:44
Coucou, me revoilà
Panne d'inspiration, tout a été dit sur Ferré.
OUI... mais j'ai encore à dire, avec mes mots à moi.
Mes pauvres mots glanés dans les livres,
Dans les chansons
Vous ne me croyez pas ?
OK.. et vous avez raison
Ce ne sont pas mes mots A MOI.


léo ferré - Rimbaud - le bateau ivre  - Musque Léo Ferré 
 
                   "Et tout cela dans la tête d'un homme" V Hugo
Cette vidéo n'est pas la meilleure niveau enregistrement...
Mais c'est tellement beau !  En même temps il n'y en a pas d'autres.
J'ai la chance d'avoir le DVD - Une grande chance !
Lorsque je la visionne, lorsque Léo cri, et ri, de ce rire fou qui finit dans la douleur... Moi, je fonds en larmes et cela autant de fois que je regarde le DVD . Cela ne s'explique pas : C'est comme çà.
J'ai souvent de la peine... Pour Léo.

"Alors Léo " Un poète, un grand musicien,
 OUI, mais aussi un sacré comédien.

En 1991 pas de prompteur pour Léo, du reste il était myope,  faut l'savoir çà... Une mémoire extraordinaire, pourtant à chaque scène Léo avait la trouille "d'oublier" ses textes.
Plus fort... Sur scène, Léo chante Villon, "La ballade des Pendus" tout en ayant derrière lui, en voix off, " L'amour n'a pas d'âge" toujours de Villon.
Permettez ? QUEL  EXPLOIT !
Léo Ferré avait deux ambitions : Diriger un orchestre,
     Et faire descendre la poésie dans la rue... Sacré Mec Léo 
ALLEZ... Je vous mets la VDO puisque je l'ai trouvée. Courage ! !


Tout le restant de ma vie je regretterai de n'avoir jamais été à un concert de Léo Ferré. A Panam... Trop occupée dans mon p'tit bistroquet, de la " Mouffetard"  je ne pouvais pas toujours sortir....
Ce qui revient à dire -  C'était le bistrot ou  "Bobino " 
Now, je vais sur sa tombe à Cap d'Ail...
J'ai pas l'air CON ?
OUI, un peu, mais quant j'en reviens J'ai cette petite phrase dans la tête...
      
                 Un homme ne se couche QUE pour mourir   LF

Un homme,  Une femme,  Léo,  c'est pareil.  MJ
Repost 0
Published by mchatrois - dans Poésies
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 10:04
ET........ Sans prompteur !! 

Comme cela il y eu beaucoups de textes que Léo  "gueulait"  !!

Léo ... compositeur pour  "grandes gueules" ??

   " Préface"    Texte  et musique  de Léo Ferré.
 


Repost 0
Published by mchatrois - dans Poésies
commenter cet article