Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mchatrois

  • mchatrois
  • Simplement femme, aimant la poésie et surtout les poètes maudits...
Il était inévitable que je tombe dans la soupe à Ferré-- Depuis je m'y noie
  • Simplement femme, aimant la poésie et surtout les poètes maudits... Il était inévitable que je tombe dans la soupe à Ferré-- Depuis je m'y noie

Recherche

7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 07:19

Ce matin avec mon café une tartine de Ferré,

Et roule, ma poule...

 

Ce ne sont pas les visiteurs qui nous étouffent mais c'est pas grave....
On continue Léo ET , si on est deux... c'est déjà çà !!
Alors je vais installer quelques textes que j'ai "engrangés" au fil de mes lectures,
 Ces jours là d'avant... Quant je t'ai enfin  "trouvé" en 2005,
Quelque part dans un spectacle a Nice: "Les inchantées de Ferré"
Interprêté par une petite troupe de 10/12 jeunes femmes accompagnées d'un pianiste, et d'un accordéoniste et aussi dans la salle juste la rangée devant moi... Mathieu, ton fils. 
Alors l'aventure avec toi a commencé...
TEXTES DU JOURS... ILS ONT DIT DE  " LUI "

MATHIEU FERRE Un fils fier de son père…
La postérité : "Je ne pense pas  que  Léo  y était sensible.
La postérité, ce n'était pas quelque chose qui le préoccupait.
Il vivait au jour le jour. D'ailleurs, quand des interprètes ont repris ses chansons de son vivant, il disait dans des interviews qu'en définitive...
Léo s'en foutait un peu. 
 M Ferré

LAVILLIER:  B. Lavillier a toujours été pudique et respectueux dans l'admiration qu’il portait à L.Ferré. Fréquentait peu les loges de Ferré. Préférait le « clin d’œil » d’un texte, le frôlement de ceux qui se reconnaissent sans un mot sans un signe. Il admirait sans limite le courage exceptionnel courage de Léo. Il dira de lui : Léo est l’homme qui m’a le plus marqué, il fait partie de ma vie. Cet homme n’a pas cessé de se remettre en question. Ex : Avec les Moody Blues et le groupe des Zoos en  1971/75 époque où tous lui disaient de ne pas faire cela !!

F. LALANNE : "Grace à toi, Léo, je n'ai jamais été seul, même au plus noir de mes détresses. Ta voix, tes poèmes, ta musique étaient là pour marcher près de moi dans le parc de ma solitude,  ce vieux parc solitaire et glacé.
L’amitié  existe, ça, tu sais, et c'est fantastique.
C'est bien plus fort que l'amour, ça ne finit jamais ...

CALLI.  L’Espoir - Ce titre d'un album de Cali.
Déjà, c'est un hommage évident à Léo Ferré qui a écrit "L'Espoir" en 1974
Avec "L'Espoir", on a l'impression de retrouver un Cali plus affirmé, presque plus sûr de lui.
- " Sûr de moi, je ne pense pas. Le jour où ce sera le cas, cela voudra dire que je suis un vieux con et il vaudra mieux que j'arrête tout. Affirmé, peut être. J'ai eu la chance de côtoyer des gens comme Lavilliers, Thiéphaine, Higelin, qui m'ont beaucoup appris et qui m'ont raconté combien ils avaient appris de Léo Ferré... Ces gens là ont une poésie pure et très haute.

SMAÏN :

C'était un dimanche après midi! J'écoutais Léo dans ce théâtre Dejazet bondé.
Debout dans les coulisse, rivilège des privilèges, suspendu, accroché à sa clef de sol, attentif, je scrutais de profil et j'en prenais plein la face. La France votait et Léo chantait! 

Léo, le père, l'éternel camarade.  Combien de fois ai-je pansé mes égratignures d'adolescent sur les vinyles de ce patriarche de l'éloquence. Une Celtique au bec le vers à la main,
Léo était la réponse poétique à mes doutes... Léo la colère! Léo la tendresse!
On est un peu moins con quand on a dix-sept ans 
Léo, je te serais fidèle comme une plume dans son encrier, comme une rime à l'estime!
Merci à .
toi !  Smaïn

Voilà je n'ai fais sur cette page, que retranscrire...

" Ce qu'ils ont dit d
e lui"  à suivre d'autres "artistes" MJ.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mchatrois - dans Ils ont dit de Léo
commenter cet article

commentaires

francoise ruban 25/08/2011 21:42



Merci pour ces témoignages d'amour et de reconnaissance pour Léo. Tout ce que je viens de lire est beau, sincère, généreux... Quel bel hommage à Léo que de l'écouter encore et encore... et lui
dire combien nous l'aimons. Les poètes ne meurent jamais.



Jean-Louis 03/03/2011 10:44



Je m'y suis précipité. C'est un trésor d'archives. Encore un passionné de Léo ! Merci de m'avoir donné l'occasion de compléter ma connaissance de Ferré. Tu remercieras Gildas de ma part. Sympa ce
partage désintéressé d'un travail de recherches. Bises d'une Sarthe glaciale ce matin...on attend le printemps (celui que chantait Léo !)



chatrois 25/02/2011 09:12



Et surtout merci a vous jean Louis de l'interêt que vous portez à ces quelques écrits et je pense que comme moi vous recherchez encore et encore des
traces de léo et de ceux qu'il l'ont aimé. allez voir le message de "gildas"  plein de découverte a "télécharger" je vous embrasse bien fort Monique



Jean-Louis 24/02/2011 16:49



Merci de ces propos recueillis pour faire vivre encore et encore l'ami Léo ! Il nous manque en ces temps sinistres où l'on manque de coaur, de poésie, d'amour des gens, surtout ceux qu'on ne
connait pas. Léo ! quand je ferme les yeux je te revois sur scène quand je découvrais ado la révolte, l'amour et ta musique...après je n'ai plus vu le monde de la même façon. Merci Léo et merci
Claire.



pagenas 10/02/2011 07:14



Je vois des hiéroglyphes partout ! C'est normal ?  Bises !!!



Monique 07/02/2011 08:52



@ Bégui: Merci  cher Alain... Tout simplement Merci



Bégui 07/02/2011 08:34



Et si on était trois ?