Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mchatrois

  • mchatrois
  • Simplement femme, aimant la poésie et surtout les poètes maudits...
Il était inévitable que je tombe dans la soupe à Ferré-- Depuis je m'y noie
  • Simplement femme, aimant la poésie et surtout les poètes maudits... Il était inévitable que je tombe dans la soupe à Ferré-- Depuis je m'y noie

Recherche

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 18:25

A TOUT LES PASSAGERS  DE  LEO METAMEC

       JE VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FÊTES DE NOËL

                  ET  BELLE NOUVELLE ANNEE 2014

 

Oh là là, bien poussiéreux mon blog, pauvre et abandonné!! Envahi de publicités !

J'ai bien honte! Mais je ne sais plus trop quoi trouver d'exceptionnel à écrire sur ce cher Léo

Alors je vais farfouiller dans mes p'tits dossiers voir si j'ai quelque chose à vous mette sous la dent.

A ma décharge que cette présentation d'Overblog ne m'est pas facile à gérer...

Elle a ses habitudes hein.... mémère Arkel

J'ai quant même commander au Père Noêl un livre

"On couche toujours avec des morts" de Ludovic Perrin

En attendant mon retour,

          Je vous demande de bien fêter la Nouvelle Année 2014

MJ

Il était une fois un homme qui vivait avec des singes... la remontée fleuve de l'enfant Ferré

Il était une fois un homme qui vivait avec des singes... la remontée fleuve de l'enfant Ferré

Résumé de Mr Ludivic Perrin

«Le premier kilomètre fut le plus dur. S'il avait dû marcher, il aurait trébuché. Pour la première fois peut-être, il partait seul. Bien avant de songer à une nouvelle cigarette, il n'a fait qu'une chose : il n'a pas quitté des yeux le rétroviseur. Il craignait qu'elle ne le suive. Elle ne le suivait pas. Les kilomètres suivants l'ont confirmé après Gourdon, Sarlat et d'autres villes encore : il partait sans elle. A un moment, il a songé à faire demi-tour, mais déjà il était trop tard. Il ne pouvait plus revenir en arrière. Il s'était laissé surprendre par cette ivresse entêtante que guettent les gamins avant de faire une grosse bêtise. Cet homme qui n'avait jamais eu peur de la feuille blanche crut, un instant, que la vie pouvait se réinventer. Mais on ne quitte pas vingt ans d'amour, vingt ans de construction commune, sur un coup de tête ! Non... et en même temps... comment est-ce, la vie en dessous ? Est-ce long ? loin ? profond ? Il s'est posté au bord du précipice et a fermé les yeux.»

Il était une fois un homme qui vivait avec des singes. Il était une fois Léo Ferré. Voici son histoire. Voici une de ses histoires. L. Perrin

                          

CRITIQUE de Olivier BAILLY

Un biographe se distingue par le regard qu’il pose sur son sujet. Les faits ne sont rien s’ils ne servent à étayer ce regard. Dans ce road-movie biographique où l’auteur revisite chaque lieu, autant d’étapes dans la vie de l’artiste, Ludovic Perrin est le premier à donner une cohérence, une vue d’ensemble, à l’homme et à l’artiste. En partant non pas de la naissance du chanteur, mais de sa nouvelle vie, en ce jour de 1968 où il quitte sa deuxième épouse, Madeleine, il suit les chemins tortueux de la mémoire. On couche toujours avec des morts. Ce vers répété à la fin de "Pépée", chanson dédiée à la guenon que le couple Ferré considérait comme sa fille, marque la déconfiture d’une passion orpheline d’enfant. Enquête rigoureuse, témoignages de première main, écriture sobre et sans pathos. Perrin ne tombe dans aucun excès. Il est à bonne distance. Son livre est le plus intelligent et le plus sensible écrit sur Ferré.

Olivier Bailly

       *********  HUM... Cela me donne envie de  le lire  ce livre !!

nous en reparlerons si le père Noêl a trouvé ma cheminée   MJ

Au chant AXEL BAUMONT... Je suis sure que Léo aurait aimé son interprétation, Ce chanteur a bien compris l'humour et l'esprit sarcastique de Léo de Ferré. .Moi j'aime beaucoup et vous?

Le lien de cette petite troupe c'est ici. Super 

http://www.cie-underground-sugar.com/#!__amour-anarchiste/son-et-bio

Voilà c'est fini... J'espère m'être fait pardonnée de ma trop longue absence.

Je voulais juste rajouter que j'aime aussi les interprétation de CALI lorsqu'il chante Ferré car il le chante de tout son cœur et de toute son admiration pour Léo.

Allez oupss nous voilà débarrassé des publicités trop souvent mensongères!

J'assume !

Promis je reviendrais  !!  MJ 

Partager cet article

Repost 0
Published by mchatrois
commenter cet article

commentaires

Bégui 31/12/2013 10:55

Je viens de terminer le livre, et je le recommande. Il est trés documenté, les témoignages sont nombreux. Ludovic Perrin nous entraine dans la pensée, et les états d'âme de L.F, mais également dans ceux de ses proches. Nous ne saurons jamais ce qu'il serait advenu du couple Léo et Madeleine si Pépée n'avait pas existé. La critique d'Olivier BAILLY est pertinente, la fin en particulier.

Claire 01/01/2014 09:54

Merci l'ami Bégui... J'ai hâte de prendre connaissance de ce livre.
Merci de tes voeux et... C'est la Père Bégui qui a perdu son chat... la la la la;...
" Mais au fond du placard il était bien planqué... C'est là qu'lepère Bégui, content la retrouvé hé hé!! The bise

Marco05 24/12/2013 17:52

Ouf! Je passais par hasard et je vois que le blog de Monique vit à nouveau. Bien sur que tu es pardonnée ma bonne Arkel.
J'ai aussi l'intention d'acheter ce livre, et puis un ou deux autres que j'ai vu pour les 20 ans, mais que je n'ai pas eu le temps d'acquerir. Il faudra que l'on échange nos conclusions.
Pour l'interprétation ci-dessus, c'est vrai que c'est pas mal, mais j'ai toujours un peu de mal avec les reprises. Et puis, malgré que je sois un peu plus jeune que toi, je n'ai jamais été très moderne.
Comme disait mon pote Brassens "Pardonnez-moi, Prince, si je suis foutrement moyenâgeux".
Bon Noël et toi et Bonne Année 2014! Amicalement.

claire 26/12/2013 10:27

Merci de ton passage reflet de ta fidélité cher Marco - Tu me fais vraiment très plaisir.
Le temps passe et mes ressources ferréene s"épuisent - Comme Johnny dirait "Qu'on me donne l'envie... l'envie,l'envie d'avoir envie! - Voilà c'est fait ;>)
- A toi aussi bonne et heureuse année 2014

Claire 23/12/2013 08:56

Merci Bégui, surtout d'être enthousiasmé autant que moi sur les interprétation de ce groupe et son chanteur Pour mon livre j'ai déjà compris qu'il faudra que je mette ma main à ma tirelire? enfin j'espère. Bise et bones fêtes à toi et ta meute

Bégui 22/12/2013 16:09

Un grand merci à Arkel/Monique pour cette trouvaille, ce groupe est tout simplement magique. Je confirme que Léo aurait beaucoup aimé. L'interprétation des Amants tristes est fabuleuse, c'est pourtant un texte difficile. Quant au livre de Ludovic Perrin j'attends tes commentaires (si Papa Noël trouve ta cheminée). Je souhaite un joyeux Noël et une bonne année à tous